Venant des mondes paysan et horticole, nos racines et notre ADN sont ancrés dans le concret, le terre-à-terre, dans la réalité de ce qui fonctionne bien ou pas. Nous savons aussi le risque des aléas climatiques ou les difficultés d’entretien qui sanctionnent rapidement les ouvrages improvisés ou mal conçus.

C’est ainsi que Techni’cité, bureau d’études techniques en ingénierie environnementale conçoit, depuis sa création, ses projets dans un esprit durable et écologique. Nous avons cependant le pragmatisme des ingénieurs de terrain dont l’objet même de la démarche est de transformer une idée, un principe en réalité concrète et palpable : loin des poncifs, des discours tout fait ou des grandes professions de foi, les exemples bien concrets des projets réalisés montrent notre savoir-faire dans les domaines de la gestion alternative des eaux pluviales, la gestion des ressources (sol, eau, matériaux pré-existants), l’utilisation de matériaux et techniques écologiques, la durabilité de nos ouvrages…

Nous mettons le focus ici sur quelques aspects environnementaux qui nous tiennent à cœur.

Nos compétences croisées entre VRD et ingénierie des aménagements paysagers nous permettent de faire une bonne synthèse des enjeux de gestion des eaux de pluie, et de concevoir des ouvrages où l’assainissement alternatif est pour nous, et depuis longtemps, une pratique courante. Ainsi, Thierry Strobel a créé son premier ouvrage d’assainissement alternatif il y a 24 ans, à l’époque, on ne parlait pas d’assainissement alternatif, mais c’était un projet avant-gardiste : récupérer les eaux de pluie des toitures des immeubles alentours et les intégrer dans un parc paysager : le parc des Provinces à Grand Quevilly, 10 bassins en cascade sur 8000 m2 sont ainsi alimentés. Un projet qui fonctionne toujours très bien.

Nos formations et expériences nous rendent particulièrement sensibles aux sols. Ainsi nous privilégions la réutilisation et l’amélioration des sols en place en vue de confectionner des sols fertiles propices au bon développement des végétaux.

Mais plus que tout, nous souhaitons créer des ouvrages durables. Choisir des produits simples, sobres et rustiques, notamment pour les matériaux «inertes». Nous privilégions souvent la prescription des produits et matériaux relativement «basiques» car ils ont le premier avantage d’être facilement disponibles, y compris quand il faut les remplacer ou réparer une partie détériorée. Ce choix n’est pas une concession à la qualité d’un projet, car bien souvent c’est dans le détail que se joue la réussite. En effet l’oeil saisit plus facilement une mise en oeuvre bien faite plutôt qu’un matériau plus «noble». Tout cela est particulièrement vrai pour les sols minéraux : chemins ou voies circulées.

Nous portons aussi une grande attention à la qualité environnementale de nos chantiers et faisons donc le maximum pour gérer au mieux les aspects environnementaux tels que l’insertion du chantier dans son environnement, les nuisances sonores et vibrations, les fournitures, intrants, la gestion et élimination des déchets, les rejets des effluents de chantier et la pollution atmosphérique

Découvrez en images nos références en ingénierie environnementale

exemple d'ingénierie environnementale